L’hiver n’a qu’à bien se tenir. Keis, la marque british spécialisée dans les équipements chauffants, vient de sortir ses premiers gants chauffants. Depuis bientôt deux mois je suis chargé d’éprouver les Keis G501 avec un objectif simple : les triturer au max, les retourner dans tous les sens et voir ce qu’ils ont vraiment dans le ventre.

Pour réaliser ce test, j’ai utilisé les Keis G501 dans les conditions les plus redoutables pour équipement (bien que soporifiques) : le quotidien. Le bon vieux moto-boulot-dodo.

Le premier contact avec les gants est agréable. Vu le prix (270€ PPC), on est en droit d’attendre un sans faute et Keis l’a bien compris. Ce n’est pas un gadget chauffant mais bien un véritable gant avec les homologations qui vont bien (CE 1 KP). La protection est assurée grâce à une couche extérieure composée à 65% de cuir. Les gants sont parfaitement taillés (le tableau des tailles proposé est par ailleurs exact) et le fait qu’ils soient chauffants leur permet de ne pas avoir besoin d’être très rembourrés. Les Keis G501 sont à peine plus épais que des mi-saison et la préemption des commandes est alors excellente !

La manchette n’est pas aussi épaisse que certains gants chauffants tout simplement parce qu’elle n’accueille pas de batterie. On peut alors la glisser à l’intérieur de la veste si on le souhaite. Les gants sont parfaitement étanches (membrane étanche en Hipora et traitement déperlant sur la couche externe) et une raclette a été ajoutée sur l’index gauche. C’est un petit détail très moche mais absolument indispensable à mes yeux pour tout gant hiver qui se respecte.

Les seuls défauts de finition sont à mon sens sont les coutures un petit peu fragiles sur la partie réglable de la manchette (à manier donc avec précaution) et l’impossibilité de pouvoir utiliser son smartphone avec les G501. Interrogée sur ce dernier point, Keis m’a révélé qu’il s’agit d’un problème de fabrication sur la toute première série des G501 car cette fonction tactile était bel et bien prévue. Le problème a déjà été réglé pour les séries suivantes.

Les Keis G501 ne sont pas les premiers gants chauffants que je teste. En comparaison, les petits gants 7V sur batterie que j’avais ont l’air bien fades à côté des Keis. Sans parler de l’autonomie ou de la charge des batteries qui ne sont plus qu’un lointain souvenir. Les G501 développent une puissance de 12V, les panneaux chauffants couvrent le dos de la main et les trois phalanges de chaque doigt. La sensation de chauffe est très bonne et peut se régler sur trois niveaux grâce à gros bouton pas très discret.

Ce dernier étant plutôt imposant et placé en plein milieu du gant j’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’une petite faute de goût. Mais à l’usage, l’emplacement et la taille de ce bouton se révèlent extrêmement pertinents : il peut être actionné très facilement sans lâcher le guidon (en s’appuyant sur l’embout de guidon par exemple) et reste accessible que l’on ait choisi de mettre la manchette du gant à l’intérieur ou à l’extérieur de sa veste.

Les gants peuvent être branchés indépendamment, mais tout l’intérêt de Keis est d’utiliser simultanément plusieurs équipements chauffants de la marque. Comme la veste Keis J501 déjà testée sur ce blog. Un seul câble relié à la batterie ou à la prise 12V (protégé par un fusible adapté spécifiquement à chaque combinaison d’équipements) alimente une veste ou un gilet de la gamme 501, et ensuite il ne reste plus qu’à y brancher les gants, sous-gants, pantalon ou semelles électriques grâce aux prises et câbles intégrés à la veste… Avoir un seul câble et une alimentation unique pour tous les équipements chauffants évite de ressembler à un transformateur électrique.

Lors de ce test, j’ai utilisé les gants Keis G501 aussi bien en les branchant via ma veste J501 qu’indépendamment (avec un câble Y fourni). Je n’ai constaté aucune différence dans la chauffe.

La seule contrainte imposée par les gants Keis G501 est le fait de devoir conduire en étant raccordé par un câble à sa moto. Tout comme je l’avais souligné lors du test de la veste Keis J501, le compromis choisi par la marque semble idéal. Le câble est suffisamment bien arrimé au port d’alimentation pour ne pas se décrocher de façon intempestive et il n’oppose aucune résistance excessive en cas d’urgence ou d’oubli.

Les vêtements Keis de la gamme 501 développant une puissance de 12v. Ils sont principalement destinés à être alimentés en étant branchés sur la batterie de la moto, mais il est possible de les brancher sur une batterie externe (à glisser dans la poche intérieure de sa veste moto) vendue en option.

Le câble d’alimentation des G501 (que ce soit celui d’une veste ou d’un gilet Keis, ou le câble Y fourni) passe par les manches de votre veste moto jusqu’à atteindre les gants. En plaçant les G501 par dessus la manche, le câble électrique forme alors un « S » en ressortant. Keis a prévu une longueur suffisante pour que la câble ne soit pas tendu.

La connectique est parfaitement étanche selon Keis et rien ne me laisse penser le contraire pour l’instant, alors même que j’ai pris quelques grosses averses sur le coin du casque. La marque garantissant à vie l’intégralité de ses équipements (à l’exclusion des câbles), je ne me fais aucun souci sur la longévité des gants Keis G501.

Note gants chauffants Keis G501
  • Fonction chauffante
  • Finitions
  • Confort
  • Protection
  • Prix
4.6

Verdict

Les gants Keis G501 sont de très bons gants bien finis et protecteurs. Ils offrent une qualité de chauffe excellente, facile à mettre en œuvre. L’installation du câblage est facile permet une efficacité supérieure aux gants fonctionnant sur batterie. Les gants Keis G501 sont parmi les plus chers du marché (270€) mais ils offrent une protection supérieure et peuvent se combiner avec tous les équipements de gamme Keis 501.


Shop en ligne : gants chauffants Keis G501

Contenu du pack Keis G501 :

  • Gants moto chauffants, homologués et étanches G501
  • Câblage pour branchement sur batterie véhicule 12V
  • 1 Câble de connectique « Y » pour branchement sur l’alimentation
  • Instructions en français

Fiche technique (informations Keis) :

  • Matériau extérieur résistant à l’abrasion en nylon, cuir et avec une coque de protection
  • Membrane imperméable et respirante HiporaTM
  • Doublure thermique isolante 3M ThinsulateTM
  • Système de génération de chaleur breveté Keis
  • Système Dual-Power permettant l’alimentation par batterie véhicule ou par batterie Li-ion Keis (vendue séparément).
  • Vendu avec câblage et les instructions complètes et détaillées en français.
  • Intensité 1.6A par paire, Puissance 19,2W, Voltage 12V

Si tu aimes, partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 4 =