Pour ce premier vrai weekend de roulage de l’année je mets à nouveau cap sur l’Auvergne et ses millions de virages ! Et chose promise, chose due : j’emmène avec moi 10 courageux Arracheurs de Bitume pour le tout premier rassemblement de cette secte dédiée à la fracture de la rétine.

Si tu ne sais pas qui sont les Arracheurs de Bitume, petite séance de rattrapage —> ici.

Est-ce que j’ai envie de vous faire un compte-rendu détaillé et soporifique de ce weekend en Auvergne ? Absolument pas. Si je le faisais ce serait un article de plus que vous liriez en diagonal, vous regarderiez quelques photos et puis basta.

Je me contenterai de dire ceci en tout humilité : cette tout première séance d’Arrachage de Bitume était le meilleur weekend moto de toute l’histoire des weekends moto. Point barre !

On s’est pelé le cul (enfin pas moi, merci l’équipement chauffant), on s’est pris des seaux d’eau sur le casque, j’ai failli faire une cascade qui m’aurait permis de faire mon baptême d’hélicoptère. Il faut dire que notre séance de moto aurait bien pu se transformer en patinage artistique vu les 0° au lever du jour et vu la neige qui tombait en haut du Puy Mary. Mais il en fallait plus pour nous décourager.

Les valeureux Arracheurs de Bitume qui ont répondu à l’appel ont survécu aux 600 km de virages avalés en moins de 2 jours sur des routes à chèvres. Pourtant certains n’avaient jamais roulé en montagne.

Croyez-moi j’ai essayé de les dégoûter et je suis un vrai despote : le moins de pause possible, un rythme soutenu et un parcours qui ressemble à tout sauf à une promenade de santé. Je les ai maltraités et pourtant je crois qu’ils étaient contents à la fin. On dirait bien que j’ai trouvé une belle équipe maso…

A la base ce n’était pourtant pas gagné. Rassembler 10 personnes qui ne se connaissent (presque) pas et croiser les doigts pour que ça fonctionne… Et ça l’a fait ! Je réserve une mention spéciale pour Vallie qui a supporté 9 mec motards, leurs blagues bien lourdes, tout en frôlant l’hypothermie et sans jamais cesser de sourire ni d’apporter sa bonne humeur…

Je pourrais continuer longtemps mais j’ai une règle simple : ce qui se passe lors des weekends moto ne sort pas des weekends moto. Alors si tu tiens vraiment à savoir ce qu’on y fait, tu es obligé(e) de venir la prochaine fois.

crédit photo de couverture : Adrian le Motard Bionique

Si tu aimes, partage !

1 commentaire sur “ Arrachage de Bitume en Auvergne ”

  1. Hello !

    Les photos sont à couper souffle, l’aventure devait être unique 😀

    J’aimerais faire une si belle balade et en partager les photos sur mon blog. Peut-être un jour… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 6 =