Trois clowns au Cirque de Navacelles

Aaaah le printemps… Les fleurs qui bourgeonnent, les oiseaux qui gazouillent et la nuit qui cesse enfin de tomber à 17h… Enfin bon, c’est surtout le retour de la saison du ponçage de cale-pied, le retour des arsouilles entre copains et du concours de mauvaise foi en haut des cols ! Alors quand on m’a proposé un petit weekend moto-ripaille dans le Larzac avec Cigalou et Mehdiator j’ai bien évidemment sauté sur l’occasion d’aller leur montrer à quoi je ressemble de dos #MauvaiseFoi

Tout était finement programmé depuis des mois. Grâce à nos efforts combinés, le grand absent de ce petit weekend aura été Adrian (alias le Motard Bionique). On a pas chômé mais ça a payé, on a réussi à convaincre son patron de le faire bosser ce weekend-là !

Vendredi matin je quitte Paris à l’aube. Je mets le cap sur Aubenas pour aller chatouiller la barbe de mon p’tit Cigalou. 650 bornes d’autoroute bien chiante avec un pneu arrière tellement usé qu’il en est devenu poreux… Faut dire que les Michelin Anakee 3 je les avais installés avant la Pologne. Je cherche un peu je sais…

Une fois arrivé en Ardèche, je fais changer les chaussettes du V-Strom dans un petit garage local bien sympathique.

Pour enlever la paraffine de mes nouveaux Dunlop Roadsmart III, Cigalou me prévoit un p’tit programme sympa : la Croix de Bauzon !

Le paysage est magnifique, la route est belle. C’est top. Mais avec le soleil dans la gueule, des pneus neufs que je connais pas et qui glissent à mort bah j’en mène pas large… Mes trajectoires sont du niveau Poireau-Ultime ! J’entre trop tôt dans les virages, je freine en milieu de courbe et je me traîne… Bref ma conduite est absolument dégueulasse. Je reprends enfin confiance quand on redescend la N102 jusqu’à Aubenas mais il est déjà l’heure d’aller se coucher…

Le samedi matin, Cigalou et moi on ouvre les yeux bien avant que le réveil ne sonne. On attend de pied ferme Mehdiator qui doit nous récupérer en route.

Et là à 8h on voit débarquer un motard trempé de la tête aux pieds, emmitouflé dans une combi de pluie dégoulinante. Ce mec, on aurait plutôt dit qu’il venait de se taper la route en dos-crawlé depuis Lyon. Seuls la moto et le casque le trahissent…

Après quelques vannes bien salées on découvre étrangement qu’on partage la même passion pour l’humour de qualité. D’ailleurs c’est assez bizarre comme sensation.

Cigalou ouvre la marche et nous fait faire un premier arrêt café chez le préparateur Riverside. J’en profite pour me péter les yeux sur leur nouveau projet top secret et pour repérer la future cible que je mitraillerai de photos très bientôt à l’Iron Biker…

Apparemment les mecs de Riverside sont pas seulement doués pour manier la clé de 12. Ils sont tellement sympa qu’ils sortent une petite rampe toute mignonne pour aider une de nos motos à descendre du trottoir lorsque nous reprenons la route… Mais je ne balancerai rien, même sous la torture ! J’emporterai dans ma tombe le nom du lyonnais qui en a eu besoin…

Le programme initial devait nous faire passer par le Mont (Daisy) Aigoual mais la pluie en a décidé autrement. Cigalou a tout prévu : l’itinéraire bis est pas mal non plus… et il nous conduit jusqu’au Cirque de Navacelles.

Je prends une énorme claque… Il n’y a que très peu routes qui me font cet effet-là, mais là très clairement j’ai un coup-de-foudre.

Les premières épingles sont juste hallucinantes, ça grimpe à mort ! C’est le genre de terrain de jeu que j’adore alors tant pis pour l’esprit d’équipe, la cohésion et tout et tout… J’essore la poignée d’accélérateur et je file droit devant comme un vrai connard. RIEN-A-FOUTRE ! Et en haut, la vue est pas dégueu non plus…

Nous posons nos valises à La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries, « Chez Raoul ». Notre hôte, Laurent de Tecno Globe, nous a concocté un petit weekend à la cool façon séminaire pour blogueurs. Balades, moto et ripaille : le cocktail parfait ! Un weekend vraiment génial du début à la fin, je ne m’étais pas marré comme ça depuis longtemps ! Si ça devenait un nouveau rituel annuel, je ne dirais pas non…

 

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

3 commentaires sur “Trois clowns au Cirque de Navacelles

  1. En plus de me donner de nouvelles idées de ballades, votre façon de raconter est sympa. Sympa aussi le film.
    Vous étiez seul pour le faire?
    Bonnes ballades

      1. Ben je me suis surement emmelé les pinceaux dans les blogs. Et en plus je ne trouve votre commentaire que ce soir. Ça ne fait que trois mois en fait…
        Mais ça ne retire rien à ce que je disais de votre blog, il est sympa.
        V

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *