Test veste chauffante KEIS J501

La marque KEIS débarque en France avec ses vêtements chauffants. Pile quand une vague de froid déferle sur la France comme par hasard ! Enfin c’est pas moi qui vais me plaindre parce que j’ai pu tester la veste chauffante KEIS J501 en exclu avant tout le monde pendant un mois.

KEIS n’est pas né de la dernière pluie, ni de la dernière averse de neige. C’est une marque British spécialisée dans le vêtement chauffant depuis plusieurs années, que ce soit sur batterie ou prise 12v. Les équipements chauffants de KEIS sont parfaitement adaptés à la moto mais ils sont pensés pour être portés dans plein de situations différentes. Le reste du monde et toute autre passion que la moto ne méritant même pas qu’on s’y attarde une seconde, je ne parlerai évidemment que de l’usage des vêtements chauffants KEIS sur nos gros engins à deux roues. Et rien d’autre.

La veste chauffante qui est passée entre mes mains pour ce test est la KEIS J501. C’est une veste en softshell avec 8 panneaux chauffants répartis à l’intérieur… Et croyez-moi, avoir chaud en moto en plein hiver c’est absolument génial mais avoir en plus la nuque chauffée c’est encore un autre niveau, c’est juste un kiff énorme ! Difficile de revenir en arrière après ça. A ce stade-là j’en profite pour insister sur un détail important : la KEIS J501 remplace vos doublures et vos pulls pour vous permettre de rouler plus léger et bien au chaud, mais elle ne substitue absolument pas à un blouson de moto !

Je vous laisserai découvrir toutes les infos et les machins techniques à la fin de cet article et je vais vous résumer ça très simplement : ça chauffe à mort ! Il y a 8 panneaux chauffants (torse, cou, bras, dos) et la chaleur se diffuse dans toute la veste grâce aux fibres de carbone. On est très très loin d’une vulgaire bouillotte électrique !

Il y a trois niveaux de chauffe réglables avec une commande fournie dans le pack. Au max, la veste KEIS J501 balance jusqu’à 84w de puissance et tant que le thermomètre ne passe pas sous la barre des zéro le plus haut niveau de chauffe est véritablement intenable ! La position intermédiaire sera sans doute la plus utilisée. La chaleur dégagée est déjà plus que suffisante pour affronter un petit 3°c, et ça ne stressera ni le matériel ni la batterie de votre véhicule.

Parce que, oui, la veste chauffante KEIS J501 est tellement puissante qu’elle doit être alimentée en 12v. KEIS fabrique aussi des gilets qui peuvent fonctionner sur batterie, mais pas les vestes. Elles sont tellement puissantes qu’elles ont besoin d’un branchement 12v (que ce soit sur prise ou en direct sur la batterie) mais pas de panique puisque tous les câbles pour les différentes solutions sont inclus dans le pack. Personnellement j’ai opté pour le branchement sur batterie. Ça s’installe en deux minutes (si la batterie est directement accessible) et on peut laisser le câble dépasser de quelques centimètres sous la selle. Il suffit juste de se brancher en montant sur sa brêle et roule mon petit poulet rôti ! En cas de pépin (ou surtout d’étourderie, comme moi) le câble d’alimentation se débranche dès qu’on s’éloigne de la moto sans occasionner le moindre dégât.

Ma seule inquiétude durant ce test était d’aller rouler sous la flotte tout emmitouflé dans un grille pain branché sur une batterie installée à quelques centimètres de mes bijoux de famille. Et bien sûr je me suis évidemment tapé une averse de malade… Je roulais dans Paris pour aller bosser lorsque le ciel m’est tombé sur la tête. Le genre d’averse orageuse qu’on adore tout ! Je ne voyais pas à 5 mètres, les bouches d’égout vomissaient un torrent d’eau noire et j’ai découvert qu’on pouvait traverser de véritables gués sur l’avenue de Flandres. A ce moment-là j’ai d’ailleurs fait plein de petits bisous d’amour à mes bottes en Gore-Tex et à ma tenue RST toutes neuves (je vous en reparlerai bientôt).

Après avoir réussi à arriver entier au boulot, je n’avais pris aucun coup de jus et la veste KEIS J501 fonctionnait toujours parfaitement. Et comme la météo s’est littéralement acharnée sur moi ce jour-là  je peux aussi vous garantir que le capuchon étanche du câble d’alimentation (celui qui reste sur la moto et qui dépasse de ma selle) remplit parfaitement sa mission. De toute façon KEIS a anticipé tout problème en intégrant un fusible dans le câblage.

Dernier petit point technique. KEIS a rendu la veste chauffante J501 totalement modulaire. On peut y combiner les sous-gants et le sous-pantalon de la marque sans avoir quinze câbles électriques. Des raccordements libres ont été insérés dans les manches et à la taille pour que tous les équipements chauffants KEIS n’aient besoin que d’une seule alimentation électrique : celle de la veste.  J’imagine qu’il en va de même entre les semelles chauffantes et le sous-pantalon.

Mais je te vois là, le petit bonhomme au fond. Tu t’échauffes les doigts et tu prépares ton commentaire pour dire que les « vrais » ont pas besoin de ce gadget, suffit de mettre un gros pull sous son vieux cuir rapiécé. Vaste débat entre le nécessaire, l’utile, et l’accessoire… Tu peux rouler sans, tout comme je l’ai fait jusqu’à présent et tu ne seras pas plus ou moins motard qu’un autre. L’authenticité d’un motard ne se mesure pas au nombre d’engelures qu’il a au bout des doigts. C’est ce que je croyais quand j’étais ado et fauché, j’avais attendu deux hivers avant de me dire que je pourrais peut-être au moins mettre des gants de ski si j’étais moins con… Je ne suis devenu plus intelligent pour autant mais j’ai plus d’expérience, et je deviens frileux.

Alors tu peux te dire que les vêtements chauffants c’est juste un accessoire dont on peut facilement se passer. Et puis que de toute façon si t’es frileux t’as qu’à pas rouler l’hiver ou alors t’as qu’à prendre ta bagnole et mettre le chauffage à fond. Mais si tu n’as pas le choix et que tu dois rouler en deux-roues pour aller au taff même quand il fait un froid polaire, ou si tu veux profiter d’une belle escapade hivernale enneigée sans te peler les miches je crois que KEIS s’impose comme un candidat sérieux.

Le prix du pack complet (290 euros) pourra rebuter ceux qui ne veulent pas dépenser une telle somme dans un équipement utilisé 4 mois par an. Mais vu que KEIS garantit à vie toutes ses vestes chauffantes on peut donc véritablement parler d’investissement.


Keiss France
Shop en ligne : veste chauffante KEIS J501

Fiche technique du produit  :

Contenu du pack KEIS J501 :

  • 1 Veste chauffante Premium J501
  • 1 Câblage pour branchement sur batterie véhicule 12V
  • 1 Câble d’alimentation pour prise allume-cigare
  • 1 Contrôleur de température
  • Instructions

Descriptif:

  • Toute dernière technologie de génération de chaleur, utilisant la micro fibre de carbone, pour un confort et une fiabilité extrême.
  • Tissu doux et respirant, avec des panneaux latéraux élastiques qui s’adaptent à la morphologie, convient aux hommes et aux femmes.
  • Poches zippées permettant un rangement aisé des câbles et du contrôleur de température.
  • Conçu pour une utilisation comme sous-veste chauffante.
  • Peut être également portée comme veste principale grâce à sa coupe élégante.
  • Trois poches extérieures pour ranger vos objets.
  • Pannels chauffants stratégiquement placés sur le dos, les reins, le torse, le ventre, les bras et dans le col pour un effet de chauffe maximal.
  • Couleur noir avec des inserts rouges.
  • Intensité 7A, Puissance 84W

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

13 commentaires sur “Test veste chauffante KEIS J501

  1. Merci pour le test, très intéressant car je fais partie de ceux qui n’aiment pas se peler mais qui roulent l’hiver aussi. Reste plus qu’à trouver le pantalon qui va bien et je me transforme en grille-pain géant mais chaud, c’est ça ?

  2. Super intéressant ce produit, surtout après m’être gelé les miches en revenant des millevaches. Je pense investir dans un gilet de ce genre couplé avec des sous gants et je pense que l’année prochaine j’aurai moins froid 😉

  3. Est-ce qu’il n’y a pas le risque pervers d’être coupé de la sensation de la T° extérieure ?

    Et quand on descend de la moto (pour se mettre sous la tente par ex), le contraste doit être assez saisissant, non ?

    1. Quand tu roules à moto tu as une différence énorme entre la température réelle et la température ressentie. Tu as aussi un contraste énorme quoi qu’il arrive, dans le sens inverse de ce qui t’inquiète.

      Si tu mets un gilet chauffant rien ne t’oblige à le régler à fond, tu peux le mettre au minimum juste pour maintenir la chaleur si tu es inquiet pour la différence de température. Personnellement je préfère avoir bien chaud et trouver un autre moyen de garder la chaleur ensuite, plutôt que de me peler pendant 5h sur ma selle !

  4. Quelle taille aviez-vous lors de votre essai et est-ce que ça correspond aux tailles que vous avez l’habitude de porter?
    Car j’ai un peu de mal avec les tailles qu’ils préconisent.
    En effet ils disent de se baser uniquement sur le tour de torse, or je suis plutôt fin mais je me mesure 1m83.
    D’après mon tour de torse (100cm) je suis censé prendre la taille XS, ce qui me paraît étrange quand on sait que je mesure 1m83.
    Merci de votre aide.

      1. Ok merci.
        Cependant j’ai aussi contacté le service client qui me dit de bien me fier au tour de torse, soit XS.
        Toi, tu me dis de me fier à ma taille habituelle, soit L.
        Du coup dommage pour eux mais comme je ne peux pas être sûr je ne commanderai pas.

        1. Celui qui s’occupe de te répondre chez Keis connait mieux les produits que moi. C’est lui qui a choisi la taille de la veste que j’ai reçue et elle me va parfaitement. Fie-toi plutôt à ses conseils sur ce sujet, il connait mieux que moi les tailles.

          1. Ouais enfin bon les conseils des professionnels j’en suis revenu.
            Mon principal doute concerne surtout la longueur au niveau des bras.
            Moi je suis fin et grand, ce qui veut dire que j’ai peut-être un tour de torse petit pour ma taille et une longueur de bras qui ne correspondra pas forcément à la taille qu’ils préconisent.
            Ils devraient préciser la caractéristique de longueur de bras à la taille de leurs vestes (ils précisent bien la longueur de jambe en même temps que le tour de taille pour leur collant)

          2. Tu fais bien ce que tu veux, mais je trouve que ta réaction un peu forte. Tu peux commander une taille, et si ça ne va pas tu as un 14 jours pour renvoyer le produit. Je viens de vérifier sur le site de KEIS et les frais de retour sont gratuits, suffit d’envoyer un e-mail pour demander un bordereau d’envoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *