Rando TT Pirates 2017 : la revanche

L’heure de la revanche a enfin sonné. Après avoir réussi l’exploit d’abandonner la Rando TT Pirates 2016 suite à une casse moteur juste avant le départ, j’ai décidé de retenter ma chance. Moi, maso ? Ma participation à la Rando TT Pirates 2017 de Cigalou et ses Sales Gosses s’annonce totalement épique !

Si tu veux tester une amitié c’est pas bien compliqué. Tu empruntes la moto de ton pote, tu essaies de suivre son rythme alors que t’es un gros poireau, et tu fends son moteur contre une pierre en chutant comme une grosse merde ! Et là, s’il te réinvite à sa Rando TT l’année suivante tu sauras que vous êtes vraiment des copains ! Ca coûte un peu cher mais c’est une méthode ultra efficace, fais-moi confiance.

Mais cette année je l’ai prévenu le Cigalou, je reviens tenter ma chance mais je lui ai promis que je ne casserai pas sa moto.

Non, cette année je viens casser MA moto! Un sublime DR 600 Djebel de 88 (soit d’un an mon aîné) acheté spécialement pour l’occasion, garanti 100% bouillasse-proof. J’ai presque pas roulé avec pour l’instant mais j’ai déjà appris deux choses : un DR ça freine pas du tout et je vais trop en chier avec le kick !

Mon seul investissement dans cette moto se résume à une paire de chambres à air de rechange, trois démontes-pneu, et deux leviers d’avance. Je suis peut-être un bleu-bite ascendant boulet, mais je tiens quand même à boucler cette rando !

Enfin rassure-toi, ma seule expérience en tout-terrain se résume à détruire une moto en moins d’une heure, alors crois-moi il va y avoir du spectacle ! Je suis un vrai bleu-bite de la boue et sans doute pas très doué naturellement à la base. Je vous le promets : il va y avoir du sang, des larmes et de la sueur. Préparez-vous à me voir en chier ma race.

J’ai l’air d’en faire toute une histoire de cette Rando TT Pirates, je sais. On part pas faire le Dakar et ça reste une petite rando tranquille entre potes mais c’est une sorte de défi personnel. J’ai une vraie revanche à prendre sur moi-même.

Réussir à prendre le départ sera déjà une victoire monumentale par rapport à l’année dernière. Arriver entier avec une moto qui ne répand pas toute son huile par terre en sera une autre. Enfin on s’emballe pas… Pour que ça arrive il va falloir que je me livre à quelques rites voodoo. J’ai du pain spiritique sur la planche !

Mais avant ça il va falloir arriver jusqu’en Auvergne. Et ça c’est une toute autre histoire… A suivre…

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

4 commentaires sur “Rando TT Pirates 2017 : la revanche

  1. C’est pas plutôt un paire de carter qu’il aurait fallu emmener pour être sûr de la finir cette rando ? Je dis ça, je dis rien… 😉

    En vrai je suis jaloux, elle est vache-de-bien cette moto ! Et sans doute moins chère à remettre en état que mon enclume de 1200 XTZ.

    1. Ouais c’est pas faux pour les carters. Mais j’ai déjà repéré des pièces en vente sur Le Bon Coin au cas où !
      En tout cas c’est sûr que c’est moins cher à réparer que ta grosse Berta !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *