Rando TT Pirate 2016

Rando TT 2016 #5

Je l’attendais depuis un an cette Rando TT Pirate. Un an à trépigner comme un malade pour aller me rouler dans la boue avec les copains. Et quand vient enfin l’heure du départ, je dois me résoudre à les regarder partir sans moi…

Ma chute d’hier a beaucoup plus endommagé la moto de Cigalou que ce que je pensais. Il y a une petite fissure sur le carter d’embrayage. On ne l’avait pas vue hier. Du coup il y a un petite fuite… Jusqu’au dernier moment on tente de réparer avec de la soudure à froid. Mais il fait beaucoup trop froid pour que la pâte sèche.

Rien à faire je ne prendrai donc pas le départ. Game over.

Je vous raconte même pas, j’ai une boule au ventre de malade… C’est pas pour ce que ça va me coûter (a priori pas grand chose) mais je suis tellement dégoûté d’avoir pété la moto de Cigalou… C’est décidé : je ne roulerai plus jamais sur une moto prêtée. Si je dois en casser une à l’avenir ce sera la mienne.

Le plan B a toujours été de me faire partir avec la dépanneuse, un gros Land Rover Defender chargé d’aller secourir les Pirates échoués sur le bord d’un chemin. Du coup je saute dedans en catastrophe pour pas passer la journée tout seul au bivouac. Sauf que tout le monde est beaucoup moins con que moi et il n’y a pas de grosse casse. Seul Laurent doit abandonner parce que son embrayage a totalement lâché.

Le seul véritablement dépanné dans l’histoire c’est… moi ! Nous ramenons sur plateau le 600 XL de Cigalou à sa base et je rentre au camp en V-Strom. Sur la route je croise les Dirty et les Mousaillons, pleins de boue et avec la banane sous le casque. Je m’arrête sur le bord de la route pour discuter avec eux. Je repars sur le bitume, eux sur les pistes.

Le samedi soir toutes les discussions tournent naturellement autour de la rando. Forcément je n’ai rien à raconter moi… Donc j’assiste, en spectateur silencieux, à une véritable messe orchestrée d’une main de maître de A à Z par Cigalou. Si on doit juger l’organisation de cette rando au nombre de fous-rires et d’explosions de joie, je pense qu’on frise la mention très bien avec félicitations du jury.

Je suis vraiment ravi pour les copains que tout se soit passé à la perfection et que personne ne soit rentré blessé. Mais au fond de moi je suis quand même très déçu et je m’en veux terriblement. Du coup j’ai un peu de mal à me mêler au reste du groupe… Je ne sors même pas mon costume de pirate des valises et je ne colle pas le sticker “Rando TT Pirate 2016” sur ma moto. J’ai le sentiment de ne pas avoir encore gagné le droit de me revendiquer Pirate.

Heureusement qu’Adrian (le Motard Bionique) et sa copine Sigrid sont là pour me parler d’autre chose que de moto. On parle de tout et de rien, de sujets qui fâchent mais sans se fâcher, on rit et on va se coucher après avoir écouté un peu de Led Zeppelin. Bref, une soirée parfaite.

En m’extirpant de mon duvet le dimanche matin j’ai bien évidemment une gueule de bois de bûcheron polonais qui aurait avalé une pelle de sable. Je sais à ce moment-là que le trajet du retour va être une véritable épreuve… Et c’est le cas : je prends la pluie sur la tronche de St Etienne à Auxerre, je me tape du brouillard et bien évidemment les embouteillages rituels des fins de weekends prolongés…

Après avoir désinfecté mes fringues sales et pris trois douches je n’ai plus qu’une seule chose en tête : prendre ma revanche à la Rando TT Pirate de l’année prochaine.

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

4 commentaires sur “Rando TT 2016 #5

  1. Déçu pour toi amigo ! Je sais que tu l’attendais avec impatience mais tu devais pourtant bien savoir qu’un depucelage même en TT pouvait finir … De manière incontrôlable ou incontrôlée ! Rassure toi ca n’est que partie remise tu reviendras plus fort l’année prochaine. Bibi

  2. Nous comprenons ta déception, mais la rando tt pirate c est aussi des rencontres …
    Et nous, nous sommes ravis d avoir fait ta connaissance.
    Au plaisir de se revoir.
    Maman et Papa Cigalou

    1. Également extrêmement ravi d’avoir enfin fait votre connaissance ! Merci encore pour votre accueil.

      C’est vrai que la rando TT c’est avant tout des rencontres, une ambiance. Impossible de retranscrire ça par écrit il faut le vivre. Voud, Cigalou et ses Pirates avez fait un travail remarquable en organisant tout ça. J’attends avec impatience l’édition 2017!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *