Protéger ma moto

Rappelez-vous, à l’automne j’ai eu une belle série de 3 accidents qui sont allés crescendo : une mini-glissade pourrave au rallye Normand Ice Rally, une superbe vautre dans une pierrier juste avant la Rando TT Pirate 2017, et un gros carton sur l’autoroute en décembre. Vu ma tendance naturelle à me foutre au tas j’ai donc dû me résoudre à protéger ma moto ! Si je glisse pendant mon voyage autant mettre toutes les chances de mon côté pour ne pas devoir abandonner la moto au fin fond de la Bosnie…

La fourche du V-Strom a été tordue lors de mon dernier accident. Donc dès que j’ai récupéré la moto j’ai acheté des tampons de protection. Pour ça, je me suis une fois de plus tourné vers SW-Motech. Le montage est simple, le matos solide. Avec ça j’ai bon espoir qu’à la prochaine glissade je ne devrai pas à nouveau changer ma jante et ma fourche…

Aurélien, le boss SW Motech France, m’a fait un petit cadeau au passage : « on t’envoie des Barkbusters, te connaissant tu devrais nous dire rapidement si ça marche ». Touché-coulé. Je crois que quand on te demande de tester du matos de protection c’est que tu te vautres peut-être un peu trop souvent !

Mais il croyait pas si bien dire Aurélien… Il m’a pas fallu longtemps pour les tester ! Non, je ne me suis pas ENCORE vautré… Mais les Barkbusters ont déjà sauvé mes doigts.

Ça aurait vraiment pu mal finir… Pendant mes reco au fin fond du Lot je me suis parfois embarqué sur des routes complètement improbables. Et sur une petite route entre Sarlat et Cahors où je n’ai pas vu une belle branche dépasser d’un petit arbre pas taillé. Je n’ai pas eu le temps de faire quoi que ce soit, c’est le genre de moment où tu sais que ça va piquer et c’est particulièrement atroce parce que tu ne peux rien faire.

Tu es comme une biche, plantée au milieu de la route et aveuglée par les pleins phares. Tu attends le choc, tu sais que ce sera terrible mais tu ne peux rien y faire. Alors que je commençais déjà à pleurer intérieurement, le Barkbusters a encaissé le choc . Et vu l’énorme « klonk » que ça a fait je l’aurais bien senti passer… Il a juste une petite égratignure. Même pas mal !

Les Barkbusters disposent de deux points d’ancrage. Le montage est vraiment facile. Il suffit de démonter ses embouts de guidon sans laisser les anciens écrous à l’intérieur. Ou sinon vous faites comme moi, vous laissez votre côté boulet s’exprimer et vous évitez soigneusement de suivre le mode d’emploi. Grâce à mon sens aiguë de l’improvisation j’ai maintenant un guidon qui fait « gling-gling » quand on le secoue un peu trop fort ! La classe non ?

Bref, ces pares-main c’est du solide et même si je fais une énième chute à l’arrêt ça ne devrait pas bouger ! L’été dernier j’ai cassé un cale-pied en oubliant mon bloc-disque, je n’aimerais vraiment pas péter une manette de frein cette année… On croise les doigts…

 

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *