Préparatifs #1 : Liberty Rider

Quand j’ai parlé à ma copine de mon envie de prendre l’air en Pologne, elle ne m’a posé qu’une seule question : s’il m’arrivait quelque chose à 2000 km de la maison, comment ferait-elle pour le savoir? Je ne voudrais pas que ce voyage soit une source de stress pour elle, donc j’ai cherché des solutions pour améliorer mes chances en cas d’accident : glisser une carte dans mon portefeuille avec toutes les infos utiles en cas d’urgence, inscrire mon groupe sanguin sur mon casque, emmener une fusée de détresse… Puis j’ai entendu parler de Liberty Rider.

Cette appli est développée par Emmanuel, Jérémy, et Martin, trois motards Toulousains qui ont un but bien précis et très sérieux : te sortir du pétrin si tu chutes tout seul au milieu de nulle part, et que tu n’es pas en mesure de contacter les secours. Liberty Rider est disponible gratuitement depuis quelques jours en bêta sur Android, et prochainement sur iOS.
Les gars de Liberty Rider m’ont fait participer à la bêta privée depuis 2 semaines, mais ne m’ont jamais demandé d’écrire sur leur appli. Si je le fais c’est parce que je pense sincèrement que c’est une initiative qui va dans le bon sens, et je suis emballé par leur projet.

Le fonctionnement
Liberty Rider te géolocalise en direct grâce au GPS de ton téléphone, et intègre aussi un système de tracking pour partager ta position en direct avec les personnes de ton choix. Ca me donne des idées pour partager avec vous ma position pendant mon voyage…
Un algorithme détecte les chutes grâce à l’accéléromètre et lance l’alerte. Le système de détection a été éprouvé par plus de 10 000 km et 200 chutes simulées, avant même que la beta privée ne soit lancée. Si tu oublies de désactiver l’appli et que tu fais tomber ton téléphone, pas de panique : pour éviter les fausses alertes, elle est conçue pour envoyer le SMS seulement si tu te déplaces à plus de 30km/h.

L’alerte
En cas de chute détectée par l’appli, le SMS d’alerte est envoyé automatiquement après un délai paramétrable : 30 secondes, 1 minute, ou 2 minutes. Cela permet de ne pas lancer d’alerte si tu peux te relever et que tu n’as rien, ou si tu peux prévenir les secours toi-même.
Ce qui a fini de me convaincre du sérieux du projet c’est la consultation de professionnels des services de secours. A terme, Liberty Rider pourra contacter directement le 112 en cas d’accident et ça comporte plusieurs avantages : c’est le numéro unique européen pour les appels d’urgence donc Liberty Rider pourra être utilisé en dehors de l’hexagone, et le 112 est justement en pleine mutation pour gérer ce type d’alertes en vue de l’installation obligatoire du eCall dans toutes les voitures neuves à partir de 2018.
Le message transmis aux services de secours devrait fournir toutes les info nécessaires : la localisation de l’accident, l’heure, et une indication sur la violence du choc. Que les furieux de la poignée se rassurent : cette indication sera donnée en force gravitationnelle, pas en km/h… Elle est néanmoins indispensable pour coordonner efficacement l’intervention des secours.

A l’heure où j’écris ces lignes le système d’alerte au 112 n’est pas encore activé dans le cadre de la bêta. Pour l’instant, les alertes sont transmises aux gars de Liberty Rider : s’ils constatent qu’il y a bien eu accident ils se chargent de contacter les secours, et préviennent vos proches au numéro que vous aurez indiqué.

Un mouchard dans la poche?
Les motards qui utilisent une GoPro le savent bien : le risque que les images soient utilisées comme preuve d’infraction est bien réel. Donc que faut-il penser de cette appli? Il y a fort à parier que beaucoup d’entreprises seraient prêtes à payer cher pour avoir accès à toutes nos données de déplacement, et que les assureurs adoreraient les utiliser pour justifier un refus d’indemnisation.
J’ai posé ma question sans détour aux Toulousains. Ils ont passé un pacte dès le début de l’aventure et ne donneront jamais accès aux données à des tiers. D’ailleurs, l’appli ne stocke rien : aucune donnée concernant les déplacements n’est conservée, même si on utilise la fonction de tracking, et la vitesse ne fait pas partie des informations collectées. Ce n’est pas une boîte noire.

Liberty Rider sera dans ma poche quand je partirai en Pologne. En espérant ne pas en avoir besoin…


Liberty Rider

  Liberty Rider  
le site
l’appli (Android)

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

3 commentaires sur “Préparatifs #1 : Liberty Rider

  1. Malheureusement, on ne peut pas prévoir ce qui sera fait dans le futur avec les données de l’application. Tant que c’est eux qui la gèrent et qu’ils se tiennent à ce qu’ils disent tout ira bien. S’ils revendent et que le suivant change de politique, ça ira nettement moins bien !

    1. Sinon, effectivement, super idée et j’espère que ça fonctionnera correctement !
      Je vais aller voir ça de plus près 🙂

  2. Bonjour, il y avait angexis il y à qqs temps, c était bien pour mes ballades solo en enduro, mais manquant de financement, ça a disparu. Je suis content de voir une nouvelle application. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *