Où est passé le Motarologue ?

Vous l’aurez sans doute remarqué, le blog tourne au ralenti depuis quelques mois. Moins d’articles, aucune sortie. A peine quelques articles pour vous parler de ce que je bidouille dans mon coin. Mais soyons honnêtes, l’activité du blog est en chute libre. Je vous explique pourquoi mais je vous explique aussi surtout comment ça va changer !

J’écris beaucoup moins depuis que je suis allé au Alpes Aventure Motofestival en septembre dernier et ce n’est pas un hasard. J’y ai rencontré des gens tellement plus talentueux que moi et qui me semblaient infiniment plus intéressants que j’en suis arrivé à me demander si ce que j’écrivais était vraiment à la hauteur de ce que j’avais envie de transmettre et de partager. En prenant un peu de recul sur mon « travail » je me suis aperçu que j’étais devenu fainéant dans ma façon d’écrire. Autant vous dire que ce constat ne m’a pas plu du tout… Je me suis retrouvé devant un choix et si je voulais me hisser à la hauteur je devais y aller à fond.

Plusieurs petits projets à la hauteur de mes envies ont commencé à se mettre en place et c’était super intéressant sur le papier. Ça aurait pu être génial pour relancer la machine mais évidemment c’est exactement à ce moment-là que j’ai eu une bonne opportunité au boulot qui m’a demandé davantage d’investissement personnel (comprenez « faire encore plus d’heures sups comme un esclave »). Et après ça, je l’avoue, j’ai plusieurs fois utilisé la carte « j’ai piscine » pour ne pas aller rouler. 3 mois de pluie quasi-ininterrompus à Paris, 10cm de neige la semaine où j’avais prévu d’aller dans le Morvan… Entre ma baisse de foi, les projets qui ne peuvent pas se faire par manque de temps et un calendrier qui joue contre moi… J’ai baissé les bras.

Début janvier j’ai eu un regain de motivation et lorsque j’ai voulu vous annoncer quel serait le programme pour 2018 je ne l’ai pas fait pour une seule et bonne raison : ne pas tomber dans le cliché des annonces de début d’année. « Bonne résolutions », « nouvelle année = nouveau moi »… C’est le genre de conneries qui me fait tomber le peu de cheveux qu’il me reste alors j’ai passé mon tour.

Les choses s’étant par ailleurs précisé entre temps, le moment est venu de vous annoncer ce qu’il va se passer cette année !

LE gros voyage de l’année : l’Ecosse !

Ce voyage ne se résume pas seulement à un montage de qualité et à une absence totale de roadbook (comme d’habitude). Non non non ! Cette fois je pars avec Adrian le Motard Bionique. Je sais déjà ce que vous vous dites… A chacun de nos voyages respectifs, nous réussissons à péter le record de la « boulet attitude » et nous nous disputons donc le titre régulièrement. Partir ensemble relève de la mission suicide, je sais. Mais on a décidé de braver l’impossible et baptiser officiellement ce voyage « le Revanche du n’importe quoi ». Tout un programme.

Toujours est-il que je vais m’acheter quelques points de karma en traînant un handicapé avec moi et ça me permettra aussi de lui donner quelques leçons de photo. Il en a bien besoin faut dire. Aider les petits jeunes qui débutent ça a toujours été ma grande passion.

Départ le 19 mai pour deux semaines de n’importe quoi.

Le March Moto Madness

Les 24 et 25 mars je serai au March Moto Madness, histoire d’apprendre les bases du TT dans un environnement à peu près maîtrisé. Je compte faire la route sur le DR et rien que ça ce sera toute une aventure déjà… Il ne me reste plus que quelques bricoles à faire dessus et il sera prêt !

Et le reste de l’année ?

Le weekend du 14 juillet je serai au Mans pour les 23h60. Je soutiendrai la Poirsouille Endurance Team et si vous êtes sages on en fera une petite vidéo sympa !

J’ai d’autres idées pour le reste de l’année mais il est encore un peu trop tôt pour que je puisse donner une réponse définitive sur ma participation. Trail Raid Beach en juin, Alpes Aventure Motofestival en septembre et bien d’autres… Mon boss m’a donné une semaine de congés en avril et je ne sais toujours pas ce que je vais en faire. A suivre…

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

3 thoughts on “Où est passé le Motarologue ?

  1. Bonne idée l’Ecosse,
    Je rentre de là bas et c’est un super pays.
    Poussez jusqu’aux Hébrides extérieures et descendez à Eriskay.
    Magique et …. venteux.
    Mais vous ne risquez rien.
    Philippe

  2. Suivant assidûment depuis pas mal de temps les aventures du motard bionique et les tiennes depuis moins longtemps, j’avoue que j’ai hâte de vous suivre (virtuellement hélas… pour l’instant…) en Ecosse!
    Faites vous plaisir et faites gaffe, on m’a dit qu’ils roulent à gauche, même à jeun!
    Hibou,
    V

    1. Merci pour ton commentaire, on va tenter de rentrer en un seul morceau mais c’est pas gagné ! Pour la conduite à gauche le plus dur ce sera le premier rond point… et les premiers tours de roue chaque matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *