Tuto : ta chaîne tu entretiendras

Premier mini-tuto : dégraissage et nettoyage de la chaîne. C’est du basique, mais ça fera une piqûre de rappel pour ceux qui maîtrisent, et les autres n’auront plus d’excuse pour ne pas le faire ! Si t’as un cardan c’est pas la peine de te la péter… !

Breaking news : si tu veux que ton kit chaîne dure, il faut bien l’entretenir. Il faut donc le lubrifier, et le garder propre.
Pour le graissage c’est vraiment pas sorcier : si tu n’as pas de graisseur automatique, tu le fais tous les 500 à 1000km max, et à chaque fois que tu roules sous la pluie. Et surtout n’entretiens jamais la chaîne avec le moteur allumé et vitesse enclenchée, pour que la roue tourne toute seule. C’est le meilleur moyen pour transformer tes doigts en steak haché.

Secret de Motarologue : la règle de 3. Tu graisses tous les 3 pleins (hors pluie), et tu dégraisses tous les 3 graissages.

chaine

Matériel nécessaire :
– une brosse non métallique (j’utilise celle-ci, disponible chez la plupart des revendeurs moto mais avec ce lien elle te reviendra 2 à 3 fois moins cher si tu es prêt à attendre 2 semaines pour la livraison),
– du dégraissant qui n’attaque pas les joints (comme du pétrole désaromatisé, de l’essence de térébenthine ou plus classiquement du nettoyant chaîne en bombe),
– du papier absorbant (en gros rouleau pas cher acheté chez Leroyrama ou Castobrico).
Budget : environ 15€ (pour plusieurs utilisations).
Temps nécessaire : 15 minutes max.

Mode d’emploi : Il faut préalablement protéger la zone avec du papier, afin de ne pas en mettre partout. Ensuite, tu asperges la chaîne de dégraissant, puis tu frottes avec ta brosse pour faire partir la graisse et les petits gravillons. N’hésite pas non plus à nettoyer le pignon. Pour pas en mettre partout, je récupère le surplus de dégraissant avec une bassine.
Une fois que tout est bien propre tu essuies avec du papier absorbant, et tu laisses sécher. Puis tu graisses ta chaîne.

Si tu n’as pas de béquille centrale, et que tu ne veux pas galérer à avancer ta moto de 20cm entre chaque coup de brosse, tu peux opter pour une béquille d’atelier mais le prix peut refroidir. Et c’est chiant à installer seul. Je conseillerais donc un système avec 2 rouleaux, sur lequel tu placerais ta roue arrière (comme celui-ci par exemple).

Mais c’est quoi un bon ou un mauvais brossage ?  C’est un peu comme la chasse à la galinette. Un bon brosseur il voit de la crasse et il frotte tu vois. Faut savoir exterminer la crasse, chasser les gravillons dans les moindres recoins. Il n’y a pas de méthode miracle, mais réveille la Cendrillon qui est en toi et donne tout ce que t’as !

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

2 commentaires sur “Tuto : ta chaîne tu entretiendras

    1. Ca pourrait fonctionner je pense, parce que ce qu’il faut surtout éviter ce sont les dégraissants contenant des solvants. Ils pourraient attaquer les joints toriques contenus dans la chaîne. Le mieux reste encore de vérifier pour chaque produit s’il n’est pas déconseillé de l’appliquer sur des plastiques.
      A priori c’est bon pour le solvant dont tu parles, mais je relève quand même un truc chiant : l’obligation de le rincer à l’eau. Ca veut dire séchage obligatoire, car si tu graisses trop tôt l’eau empêchera la graisse d’accrocher correctement car elles ne sont pas miscibles. Et c’est justement pour empêcher l’eau de s’infiltrer dans la chaîne qu’il faut graisser après chaque sortie sous la pluie, pour surtout éviter la création de points durs et l’apparition de rouille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *