« J’irais bien à la mer ce soir »

Ma copine, tu vois, c’est la meilleure : même si son casque sent encore le neuf, elle a un petit grain de folie qui ferait pâlir beaucoup de « motards ».

C’était un samedi soir, la semaine de boulot avait été tellement chargée qu’on n’avait même pas eu le temps d’organiser quoi que ce soit. 17h20, au moment où je me demande si on ne pourrait pas tricher et commencer l’apéro en avance, ma copine lâche une bombe : « j’irais bien à la mer ce soir »… Le temps de sauter dans les bottes, de repérer vite fait la route pour aller à Etretat et de faire le plein, nous voilà partis sur le Fazer à 18h.

Je ne m’attarderai pas sur la route en elle-même. On a pris volontairement le parti d’emprunter l’autoroute, et finir les 60 derniers km par la route de campagne, afin d’arriver à temps pour profiter des falaises et du coucher de soleil. On a mangé des moules-frites dans un petit resto sur la plage, avec vue sur les falaises, et une fois la nuit tombée on est rentré. Tout simplement.

Au retour, j’ai pu constater que Cigalou n’est pas le seul à avoir une passagère qui s’endort… C’était avant mon accident, et j’ai eu la confirmation que le Fazer n’est vraiment pas une moto confortable pour les longs trajets. Mais les crampes ne sont rien à côté de l’excitation qu’on a ressenti grâce à cette virée à l’improviste à 250km de chez nous, comme ça, sur un coup de tête. Et même si on a rien inventé et que beaucoup l’ont fait avant nous, on était comme des petits fous.etretat

Prendre la route, c’est partir à l’aventure. On peut avoir une destination précise, ou se laisser porter. Pour moi, c’est un moment où je profite du plein air, où je me vide la tête. Et ce que je préfère, c’est rouler de nuit sur une route de campagne : la température qui se rafraîchit à l’orée d’un bois ou au fond d’une cuvette, être enveloppé par l’obscurité dans laquelle j’ai l’impression de basculer à chaque fois que je me penche dans un virage. On aura toujours une excuse pour ne pas partir, ou pour reporter à plus tard… C’est comme le sport, la clope, ou tout le reste. J’avais toujours eu envie de voir les falaises d’Etretat, autrement qu’à la télé. Donc j’y suis allé. Et toi, t’as envie d’aller où?

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *