De Bastia à Ota-Porto à moto

Chasse au Soleil #5 : de Bastia à Ota-Porto

Le réveil au matin du cinquième jour a vraiment un goût de voyage : le bateau arrive à Bastia en longeant le Cap Corse, éclairé par l’aurore. La vue est tout simplement splendide… Je n’étais jamais venu en Corse avant, et il me faut seulement 2 secondes pour comprendre pourquoi on la surnomme l’Île de Beauté. Et ce n’est que le début.

Arrivée à Bastia en ferry

Premiers tours de roues en Corse

Nous débarquons du bateau sur les coups de huit heures sans aucun plan pour la journée. Ni même pour la semaine d’ailleurs. L’idée d’aller prendre le petit-déjeuner à Saint-Florent nous suffit pour l’instant. Et bonne pioche ! Nous réussissons à trouver un petit café avec une vue imprenable sur la mer, baptisé très justement « La Vista ». Après avoir englouti nos tartines il est temps de reprendre la route.

Saint Florent

Ces premiers kilomètres en Corse nous mettent immédiatement dans l’ambiance. Les routes sont pleines de petits virages sympa, et recèlent des panoramas fabuleux. Mais personne ne m’avait prévenu que les indications en français sur les panneaux sont au mieux barrées… et parfois même truffées de plomb ! Je n’ai jamais douté une seule seconde du fait qu’il ne faut pas déconner avec les Corses, mais m’en voilà convaincu.

En allant jusqu’à Calvi par la côte nous passons à l’Île Rousse. C’est un peu la déception après avoir traversé des coins assez sauvages, la ville est beaucoup trop bétonnée et touristique à notre goût. Nous marquons une petite pause à Calvi mais nous n’y restons pas non plus. L’ambiance parc à touristes au pied de la vieille ville avec les bus remplis de groupes de vieux en voyage organisé, ce n’est pas du tout ce que nous sommes venus chercher.

Nous passons donc notre chemin en continuant vers le sud.

La Corse : le paradis du motard

La route de l’après-midi est encore plus jouissive. C’est simple : il n’y a QUE des virages ! Le bitume se déroule le long de la montagne et confirme tout ce qu’on m’avait dit : la Corse, c’est vraiment le pied à moto ! Toutefois, la vue constante sur le ravin est un signal suffisamment fort pour ne pas avoir envie de rouler n’importe comment.

Ça fait maintenant un bon moment qu’on roule sur les petites routes de montagne et ce qui devait arriver arriva. On finit par tomber sur un troupeau de voitures à la file indienne derrière un camping-car qu’elles ne pourront jamais doubler. Malgré ma passagère et le chargement, le V-Strom est toujours aussi efficace en montagne. Il ne fait qu’une bouchée de ce long serpent de métal… Sauf qu’on s’arrête toutes les deux secondes pour prendre des photos… Fatalement, les tortues finissent pas nous rattraper et je dois sans cesse les redépasser.

Lassés de ce petit jeu, on finit par faire une vraie pause pour les laisser filer loin devant. Dommage que la vue soit aussi dégueulasse…

Entre Bastia et Ota-Poto à moto

Ota-Porto

Vu que nous sommes en mode vacances-détente sans aucune contrainte ni projet, nous adoptons une stratégie simple pour décider où poser la tente. Le plus proche possible d’une plage, avec des trucs à faire pas loin, et assez central pour graviter en moto dans le coin. Le camping municipal d’Ota-Porto répond à tous ces critères en trônant magistralement au pied des montagnes et à 400m de la plage, du port, et de toute une ribambelle de restos. A ce moment-là je ne le sais pas encore, mais je vais tomber totalement amoureux de ce coin de Corse…

Pour célébrer notre premier soirée en Corse nous décidons de nous imprégner de la culture locale. A grands coups de saucisson et de fromage locaux évidemment ! Sans oublier d’arroser ça avec du jus de raisin fermenté. Et me voilà assis sur mon dry-bag, en face de ma copine, avec un petit apéro bricolé à la dernière minute et une vue dégagée sur les montagnes en granite rose sur lesquelles se reflètent la lumière du crépuscule… On frôle la perfection !

Apéro corse

A ce moment-là je réalise que la frustration d’avoir dû annuler notre trip dans les Alpes disparaît enfin (peut-être un effet secondaire de l’alcool…). Nous ne sommes partis de Paris que depuis 5 jours mais nous avons déjà vu tellement de choses ! Et notre semaine en Corse ne fait que commencer.

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *