Sur les routes de Corse

Chasse au Soleil #8 : de Porto à Propriano

J’aurais très bien pu passer la semaine à Porto mais il faut reprendre la route si on veut continuer notre tour de Corse. Pour visiter le sud nous décidons d’aller poser nos valises à Propriano dans un camping avec une piscine et une vue panoramique qui déchire… !

Dire adieu aux Calanches de Piana

En partant de Porto j’ai un peu le blues. Nous empruntons une dernière fois la route des Calanches de Piana. Ça ressemble à un adieu… C’est bizarre. Je multiplie les arrêts pour profiter de la vue une dernière fois ! Nous longeons la côte jusqu’à Ajaccio par la route de Cargèse, que nous avons déjà pris dans l’autre sens deux jours plus tôt.

Calanches de Piana

Un grand coup de pompe…

Nous contournons Ajaccio et ses embouteillages pour rattraper les routes de montagne. Je devrais être tout excité de rouler avec ma chérie sur les belles routes de Corse… Mais je sais pas ce que j’ai. Aujourd’hui je ne suis pas dedans.

Je sens que la fatigue accumulée commence à montrer le bout de son nez. Les virages me cassent les bras. Et parlons-en des virages : en Corse il n’y a que ça ! J’adore ça hein… Mais tourner, virer, pencher, gratter la béquille tout ça pendant 5 à 6h par jour avec ma passagère préférée et les valoches… C’est fatiguant à force ! Je me rends compte que je commence à avaler les kilomètres par pur automatisme et que j’ai du mal à lever les yeux de la route pour profiter de la vue.

Du coup je multiplie à outrance les pauses pour souffler un peu. On profite de l’air pur des petits coins sauvages de Corse et je me force à lever le nez du bitume.

Sur les routes de Corse

Piscine avec vue sur le Golf de Propriano

Après un petit sandwich avalé dans un relais routier de montagne, nous arrivons enfin au camping Vigna Maggiore en tout début d’après-midi. Il n’y a personne pour nous accueillir. Juste un panneau nous invitant à poser notre tente où on veut et de revenir plus tard pour s’enregistrer. Ils sont pas trop stressés les Corses… !

Et si nous installons la tente à la vitesse de la lumière c’est parce qu’on n’a pas choisi ce camping pour rien… Il y a une piscine avec vue panoramique sur le Golf de Propriano ! La vue est pas terrible mais on fait comme on peut…

Camping Vigna Maggiore

Après avoir usé un peu nos maillots de bain nous allons faire un tour à Propriano mais la ville n’est pas vraiment à notre goût. En fait Propriano c’est joli vu de loin, depuis la piscine quoi. Nous ne nous y attardons pas.

On ne nous a dit que du bien du petit resto du camping donc on se laisse tenter… Et au final c’est un excellent choix. L’ambiance est plutôt sympa et pas du tout piège à touristes. Quand je débarque dans une région que je ne connais pas je demande souvent au serveur de me servir ce qu’il préfère. Ca me permet presque toujours de découvrir plein de petits trucs sympa que je ne connais pas… Et là on n’a pas été déçu du tout ! Liqueur de myrte, de cédra, et limoncello locaux… L’avantage de ne pas devoir conduire pour rentrer à la tente c’est de pouvoir s’accorder un petit extra sans se poser de question.

J’étais beaucoup plus fatigué par la route que je ne le pensais et là je sens que je recharge mes batteries tranquillement. Et avec une vue pareille, que demander de plus ?

Camping Vigna Maggiore

Si tu aimes, partage !

Encore un peu de lecture?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *